En 2015 le parlement a reconnu aux animaux la qualité symbolique  d « êtres vivants dotés de sensibilité ». Ainsi, nos animaux de  compagnie sont mieux traités que les résidents de certains EHPAD.   

Certains d'entre eux, totalement dépendants sont dans  l'incapacité de verbaliser leur souffrance sinon du regard et par des  larmes.                                                          

Mon épouse est décédée suite à l'évolution de sa maladie. Mais son parcours a été jalonné de souffrances liées aux différentes formes de maltraitance, manque de soin, indifférence...  


J'ai dû faire intervenir une association pour que des soins soient réalisés. Ses dents étaient recouvertes d'une sorte de plâtre que je ne pouvais enlever, ses cheveux étaient sales, gras.

Au printemps  2016, lassé par le manque de propreté de sa chambre j'ai apporté un sac de produits d'entretien afin de faire le ménage ce qui a provoqué une vague de nettoyage de tous les étages de l'EHPAD.

J'ai dû intervenir aussi pour une résidente du cantou / lieu fermé réservé aux personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer. Cette femme qui avait été directrice d'école déambulait nue de la taille aux pieds sans que le personnel ne réagisse...


Le chemin pour une fin d'existence décente

Les familles, les résidents, les contribuables que nous sommes participons tous à la rénumération des membres des différents CCAS, des différentes institutions, ainsi que des salariés des EHPAD.

En considérant la situation sous un autre angle, nous constatons que le  prestataire de service  ne remplit pas son rôle et  ne donne pas satisfaction depuis des années. 


Pour les résidents et pour les familles il y a des conséquences et des dommages collatéraux qui ne sont plus supportables.


Les conditions de vie des résidents ne sont pas acceptables. C'est un constat qu'il faut dépasser car Il y a un travail a réaliser pour qu'ils puissent avoir des conditions de fin vie dignes et respectueuses.  

Le Défenseur des droits est le premier retour que nous ayons eu après 4 années d'alertes auprès de différentes institutions.  

Adresse postale: Défenseur des droits - TSA 90716 - 75334 Paris Cedex 07